4 avril 1920 

            Le plat de résistance de la journée opposait les deux leaders du Championnat de Paris, le Red Star et le Racing Club de France. Ce dernier l’emporta par 4 buts à 3.

            Au Red Star, Gamblin, Hugues, Nicolas, partis à Rouen pour France-Angleterre, manquaient. Mistral, blessé, ne put jouer ; Poulain prêtait son concours. Au Racing/ Devie et Baumann, partis également à Rouen, étaient absents.

            A la mi-temps, les « bleu marine et blanc » qui, pour la circonstance, jouaient en « rouge et noir », menaient pas 2 buts à 1. Puis le Racing se reprit et marqua 3 buts dans la 2e mi-temps, alors que le Red Star n’en ajoutait qu’un à son score.

            Au Racing, Jourda fut le maître de la situation. Bernier, Duboix, J. Carlier et Triboulet se distinguèrent.

            Au Red Star, Bobier, Meyer, Decker, Bourdin, Thédié et Baudin furent les meilleurs. Poulain, comme à son ordinaire, fit preuve d’une grande précision.

 

                                                                                                                                                   L’Écho des sports du 5 avril 1920, page 3